Les 18 applications les plus inutiles de Facebook

N° 13. I Am Spartacus

En gros:
Je suis Spartacus. Nous sommes Spartacus.

Pourquoi c’est totalement inutile:
L’application dispose de trois fonctionnalités : s’auto-proclamer Spartacus; voir qui de ses amis sont également Spartacus; regarder grandir le wall de photos de ses amis étant Spartacus. On peut se demander ce que peut bien vouloir dire être Spartacus. Une sorte de chat-bite ? En tout cas, le seul “interêt” semble être de s’auto-satisfaire de voir grandir son wall de photos de gens partageant le même sens de l’inutilité en partant de rien. Dans ce cas, essayez le capitalisme. Ou faites un gosse.

N° 12. Bubblewrap

En gros:
Vous vous souvenez de ces petites bulles plastiques à éclater ? Bubblewrap est là.

Pourquoi c’est totalement inutile:
Bubblewrap tente de nous la jouer Werthers Original, veux faire pencher en sa faveur son potentiel nostalgique en nous ravivant ce plaisir simple de faire éclater sous ses doigts, les centaines de petites bulles des protections plastiques. Et plus rien ne nous embêtait, ni ne nous tracassait pendant dix minutes, le temps d’éclater ses foutues bulles. Non seulement, Bubblewrap n’apporte absolument pas la moindre once de nostalgie, mais présenter comme outil “anti-stress”, il agit a contrario. Quoi de plus chiant que de cliquer sur un écran et entendre un bruit synthétique répétitif censé reproduire le bruit d’un éclat de bulle de plastique. Un éclat de bulle… Tout est dans cette image, une bulle est légère, fine et délicate, l’éclater sous nos doigts est satisfaisant car intrinsèquement inoffensif. Quand Bubblewrap nous propose son point’n’click insupportable et insipide, on se dit que la conquête du monde par les machines, c’est pas pour demain.

N° 11. Why Are You Awesome ?

En gros:
Why Are You Awesome parle pour lui. Il est awesome de toute façon.

Pourquoi c’est totalement inutile:
Le problème des private jokes est qu’elles peuvent être hilarantes, mais uniquement quand on fait parti des happy few. Autrement on se fait sacrément chier. Why Are You Awesome aurait pourtant pu être une aubaine pour toute la masse d’ego trainant sur Facebook. Seulement, avec deux fenêtres, aucun design, deux fonctionnalités, Why Are You Awesome commence à être incompréhensiblement populaire : 116 utilisateurs par jour, 3% du total, soit près de 4000 utilisateurs en tout. Pour une application qui ne fait pas grand chose, le chiffre est impressionnant. Comme quoi, la recette du succès est de permettre à tous de pouvoir brosser gratuitement leurs egos.

N° 10. I Rate My Day

En gros:
Attribuez un smiley pour chaque jour. Yay.

Pourquoi c’est totalement inutile:
Prenez Thought Of YOU! et son manque d’utilité à cause de l’absence évident de nuance, mélangez avec Why Are You Awesome et permettez à vos utilisateurs de parlez de leurs sujets préférés -eux-, mettez tout ça dans le Developer Application de Facebook et vous obtenez une application où le principe est chaque jour de cliquer sur une tête de con qui est censé décrire sa journée. Tiens, dans 7 ans, quand Facebook aura 7 milliards d’utilisateurs, je pourrais me remémorer de ma journée du 9 décembre 2007 comme :

Merci I Rate My Day. Qu’aurais-je fait sans toi ?

N° 9. How Sexy Is Your Name ?

En gros:
How Sexy Is Your Name calcule à quel point votre prénom est sexxxxy.

Pourquoi c’est totalement inutile:
Dans la vraie vie, s’appeler Pénélope quand on ressemble à Murielle Robin, ou se prénommer Brad quand le miroir nous montre Michel Muller, est un avantage comme un autre. On se disait que How Sexy Is Your Name devait avoir un calcul interne complexe basé sur la contemporanité du prénom, de la chaleur de sa prononciation, de la propension aux enfants nés avec à devenir des top models, et du nombre d’adeptes du tuning nordiste qui ont prénommé leurs enfants à cause de cette coolitude.

Prendre les gens pour des cons n’étant pas assez, les concepteurs de How Sexy I Your Name n’ont même pas pris la peine de faire semblant de faire quelque chose de moins stupide. S’ils n’avaient pas pu mettre en place un système d’équation basé sur de vrais faits, au moins baser leurs calculs sur un concept marrant ou au mininimum aléatoire ne leur aurait pas coûté des heures de travail. Car le calcul de la sexyness de votre prénom se fait bêtement en pondérant chaque lettre (A=23, B=14, C=9…) sans même que les développeurs aient pu penser à, par exemple, diviser le score total par le nombre de lettres total et obtenir un semblant de logique.

Ainsi, si How Sexy Is Your Name dirigeait le monde :

=

Publicités

Pages: 1 2 3 4 5

2 commentaires »

  1. anelaure said

    TRES BIEN DIT TRES DROLE! j’ai même appris des choses, je n’ais pas vu toutes ces applications! c vraiment affligeant.

  2. -Twist- said

    Excellent. Je fais tourner fissa. ^^

RSS feed for comments on this post · TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :