Les 18 applications les plus inutiles de Facebook

N° 3. No War

En gros:
Si vous êtes contre la guerre, affichez-le sur votre profil !

Pourquoi c’est totalement inutile:

Mais c’est tout. Affichez-le juste sur votre profil. Ce ridicule jpg “No War”. Et ensuite ? Absolument rien. C’est sûr qu’on va faire avancer le monde comme ça. Pourquoi ne pas aider des associations, faire du bénévolat, faire des dons… au Téléthon par exemple. Ah y’a l’élection des Miss France, je ferai le 36 37 plus tard…

N° 2. Sexual Offenders List

En gros:
Les habitants de l’Illinois, Indiana, Iowa, Missouri, Wisconsin, Georgia, Washington DC, New Mexico, West Virginia, Kansas, Pennsylvania et Vermont aux Etats-Unis peuvent désormais accéder par Facebook aux listes des criminels ayant été emprisonné pour aggression sexuelle sur mineurs, grâce à l’application Sexual Offenders List, et afficher leurs photos et leurs adresses sur leurs profils Facebook par prévention.

Pourquoi c’est totalement inutile:
Personne ne dira le contraire, le viol est un acte abominable capable de détruire profondémment n’importe qui. Là n’est évidemment pas le débat, il n’est pas question de jouer à l’avocat du diable. Le problème qui se pose avec ce Sexual Offenders List est que cela s’apparente ni plus ni moins à une chasse aux sorcières. Se basant sur la Megan’s Law qui permet à certains états des Etats-Unis de divulguer l’adresse des personnes ayant été condamné pour agressions sexuelles sur des enfants, des sites comme SexualOffendersList.org divulgue ces listes sur internet, et maintenant sur Facebook.

Les criminels présents sur ces listes sont généralement des personnes qui souhaitent se réinsérer dans la société et par conséquent totalement coopérer avec la justice. En publiant ces listes avec nom, adresse etc. ces ex-agresseurs sexuels sont sur-exposés non seulement à une impossibilité de réinsertion sociale, mais sont livrés en pature à des hypothétiques actes de justice personnelle ou d’harcèlement moral (actes de vandalisme, insultes etc.). Egalement, ces criminels sortent de prison après des peines allant de trois à huit ans d’emprisonnement. Que cela paraisse peu ou non, leurs peines ont été purgées. Leur imposer une exposition pareille, les livrant en pature et les déclarer comme paria (certaines sociétés sont autorisées par la Megan’s Law à discriminer un ex-agresseur sexuel) peut être être considéré comme une punition additive. Or, cela rend par définition la Megan’s Law anti-constitutionnelle car elle serait alors une double-peine, interdite aux Etats-Unis.

Aussi, il est important de noter est que le taux de récidive aux Etats-Unis des aggresseurs sexuels sur mineurs est très largement inférieur aux taux annoncés par les politiques pour faire passer des lois de plus en plus dures. Tout d’abord, dans un cadre plus large, le taux d’agressions sexuelles effectuées par des personnes ayant déjà été incriminé est de 13%, contrairement aux 74% annoncés par les partisans de la Megan’s Law. Ce chiffre tombe à 3,3% pour des criminels qui ont sexuellement agressé des mineurs. De plus, les agresseurs sexuels sont souvent décrit comme compulsif et que par conséquent, ils sont plus enclins à récidiver. Or, 74% de récidivistes ont été arrêté la première fois pour vol, 41,4% pour homicide et 46% pour les violeurs. Mais les récidives comportent tout crime. Seuls 2,5% des violeurs ont été arrêté de nouveau pour viol.

Finalement, le point le plus important sur lequel se base la Megan’s Law, est que cela permet de savoir qui et où sont ces étrangers dans notre voisinage. Seulement, il est averé que 76% des aggressions sexuelles proviennent de gens de l’entourage de la victime. Dans le cas d’agressions sexuelles sur mineurs, 59% des agresseurs étaient des connaissances de la victime, 34% étaient de la famille. Si l’enfant est âgé de moins de 6 ans, dans un cas sur deux, l’agresseur provient de la famille.

Il existe des traitements expérimentaux pour “aider” les ex-aggresseurs, à l’aide de suivis psychologiques poussés. Cela n’a pas encore abouti à des résultats très probants, mais cela vaudra toujours mieux que jouer au Charles Branson préventivement et au moins limiter ces excès dans le pays où la possession d’arme à feu pour la défense personnelle est conseillée, et où la peine de mort est toujours d’actualité.

sources:
– Sex offenders law in the US, http://hrw.org/reports/2007/us0907/4.htm
– Recidivism of sex offenders, http://www.ojp.usdoj.gov/bjs/pub/pdf/rsorp94.pdf
– Office of Justice programs, http://www.ojp.usdoj.gov/bjs/crimoff.htm#sex

N° 1. More Rice

En gros:
More Rice ou installer une application Facebook pour aider les gens pauvres. Qu’ils disent.

Pourquoi c’est totalement inutile:
Participer à une action qui promouvoit de l’aide à la récession de la faim dans les pays pauvres, même si ce n’est que sur Facebook, pourquoi pas. Même le plus petit acte dilettante prévaut sur l’ignorance. Encore faut-il que ce soit vraiment le cas…

More Rice nous proposent de résoudre des équations mathématiques, et pour chaque bonne réponse, du riz sera donné. Dans un monde idéal oui. En lieu d’équations mathématiques, on a droit à un “combien font 7+4 ?” que même ce blaireau de SuperBadger pourrait résoudre, et ce, infiniment, sans même hausser le niveau jusqu’à, disons “20+12″. On se pose finalement quelques questions. Comment ça marche ? Consultons la FAQ.

Where does the money come from?
The money comes from the advertisements on the quiz results page. We donate 100% of the revenues from your correct answers to world food programs.

Intéressant… Donc, tout se joue sur les revenus publicitaires. Un peu comme TF1 quoi.

Are you a non-profit organization?
No. FrozenBear is a small company that develops websites and web applications. We’ve been spending a lot of time writing Facebook apps lately, and put this one together as a way to give Facebook users something fun and productive.

Pour le dilettantisme, on peut donc commencer à douter très fortement.

Why are you doing this?
1. Because Facebook makes it easy to reach out to many people very quickly. We can all harness the power of this social network to do something good.
2. Because we were inspired by freerice.com. We knew we could use our expertise with Facebook app development to reach out to tons of people quickly and to provide even more rice quickly.
3. We figure if this app becomes pretty big then we can use it as a way to show people the other apps that we have written for Facebook. So for us personally, it is a nice promotion method.

Aaaah! On en vient enfin à l’essentiel. Etonnament il s’agit de la toute dernière phrase de la FAQ, vous savez, celle que personne ne lit. Excusez-moi, je vais aller vomir.

Bon, c’est pas tout ça, mais il va falloir que j’aille désinstaller toutes ces applications de merde moi maintenant.

Publicités

Pages: 1 2 3 4 5

2 commentaires »

  1. anelaure said

    TRES BIEN DIT TRES DROLE! j’ai même appris des choses, je n’ais pas vu toutes ces applications! c vraiment affligeant.

  2. -Twist- said

    Excellent. Je fais tourner fissa. ^^

RSS feed for comments on this post · TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :